Comment se servir de Google Analytics pour le SEO ?

Comment se servir de Google Analytics pour le SEO ?

Google Analytics, c’est un peu le marteau dans la trousse à outils du SEO.

Il ne paie pas de mine. C’est un basique. Et il est clairement moins sexy que les autres outils pointus et sophistiqués dont vous allez probablement vous équiper par la suite (SEMrush, Ahref, Moz, etc.).

Mais…

Petit 1, c’est le premier outil avec lequel vous allez commencer : celui sur lequel vous allez apprendre 80% des fondamentaux.

Et, petit 2 : c’est l’outil dont vous continuerez de vous servir pendant longtemps, même quand vous aurez rassemblé une trousse à outils de compétition, avec perceuse dernier cri et tournevis aimanté avec lampe torche intégrée.

Parce que, même si les outils de compétition ont leur utilité, bien souvent, ce qu’il faut pour débloquer la situation… c’est un bon coup de marteau au bon endroit.

Au programme de cet article

Les 10 manières les plus fondamentales d’utiliser Google Analytics pour améliorer le référencement de votre site internet.

  1. Examiner les mots et les expressions qu’utilisent aujourd’hui les visiteurs de votre site pour vous trouver dans Google
  2. Relier la “Search Console” de Google à votre compte GA pour comprendre comment le moteur de recherche voit votre site
  3. Évaluer la qualité du trafic venu des moteurs de recherche grâce aux Objectifs (goals)
  4. Monter un tableau de bord pour suivre régulièrement l’évolution du trafic venu des moteurs de recherche
  5. Isoler dans Google Analytic les visiteurs qui sont entrés par un moteur de recherche
  6. Identifier les pages de votre site qui attirent le plus de trafic depuis les moteurs de recherche
  7. Identifier les pages les plus performantes de votre site
  8. Identifier les autres sites qui ont envoyé du trafic vers le vôtre
  9. Ajouter des annotations dans votre compte Google Analytics pour garder en tête les changements vous avez apportés à votre site
  10. Mettre en place des alertes pour être prévenu automatiquement lors de certaines évolutions du trafic vers votre site
  11. Trois conseils pour aller plus loin, si le référencement est vraiment une priorité pour vous

🚧 L’article n’est pas une introduction à Google Analytics. Si vous vous demandez “Comment paramétrer GA”, “Comment l’installer”, “Comment l’utiliser” (ou même “C’est quoi Google Analytics”), suivez plutôt ces liens.

1/ Examiner les mots et les expressions qu’utilisent aujourd’hui les visiteurs de votre site pour vous trouver dans Google

C’est l’utilisation la plus simple mais peut-être aussi la plus importante de Google Analytics pour améliorer votre référencement.

GA vous donne de très nombreuses informations sur les visiteurs qui sont arrivés jusqu’à votre site en passant par les moteurs de recherche.

Et l’une de ces infos est justement les mots-clés que ces visiteurs ont tapé dans les moteurs de recherche pour vous découvrir.

Pour trouver cette information, rendez-vous dans le menu « Acquisition » > « Tout le trafic » > « Canaux » et cliquez sur la source “Organic Search”.

Vous allez voir apparaître à l’écran les mots qu’ont utilisés les visiteurs pour arriver sur votre site.

💡 Comme vous pouvez le voir, une partie des mots sont malheureusement filtrés (et marqués comme “Not Provided”). En effet, depuis quelques années Google filtre cette information “pour protéger la vie privée des internautes” (ha ha).

(Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, consultez cet article : “Not provided : comment voir ces mots-clés que Google Analytics refuse de donner”)

Ceci dit, cette information reste intéressante pour votre référencement.

✅ Muni de cette liste de mots, vous pouvez déjà vous faire un ordre d’idée du type de visiteurs que vous attirez aujourd’hui. Est-ce que ce sont les bons ? Est-ce qu’un internaute qui fait ce type de recherche est bien celui que vous voulez attirer sur votre site ?

Exemple : si vous vendez une solution payante pour trouver des mots-clés et que la majorité des visiteurs de votre site aujourd’hui vous trouvent en tapant “logiciel mot-clé gratuit” dans Google, vous avez un soucis.

Avec un peu de chance, cette information pourrait aussi vous inspirer pour créer de nouvelles pages sur votre site.

Peut-être allez-vous trouver dans ces mots des sujets que votre site ne couvre pas encore aujourd’hui. Si des visiteurs tombent déjà sur votre site aujourd’hui en utilisant ces mots dans Google, cela vaut probablement la peine de créer une page dédiée à ce sujet afin d’attirer encore plus de visiteurs.

2/ Relier la “Search Console” de Google à votre compte GA pour comprendre comment le moteur de recherche voit votre site

La Search Console est un outil très pratique qui vous permet d’administrer la manière dont votre site est perçu par Google.

L’outil, complètement gratuit, s’est bien étoffé ces dernières années et va déjà vous permettre d’ajuster beaucoup de paramètres sur votre site.

Mais si en plus vous le connectez à votre compte Google analytics, vous allez pouvoir obtenir des informations bien utiles, directement à l’intérieur de votre compte GA.

Par exemple, vous n’aurez plus seulement des informations sur “les visiteurs qui sont allés sur votre site” : vous allez aussi trouver des informations sur “les visiteurs qui ont vu votre site apparaître dans les résultats des moteurs de recherche, mais qui n’ont pas forcément cliqué sur le lien vers votre site”.

Vous aurez compris que c’est une mine d’or pour réfléchir à la manière dont vous allez pouvoir optimiser les balises Titre et les Meta-Description de votre site. C’est-à-dire, en bon français, le texte qui apparaît sur les pages des résultats des moteurs de recherche pour présenter votre site internet.

3/ Evaluer la qualité du trafic venu des moteurs de recherche grâce aux Objectifs (goals)

Attirer du trafic c’est bien. Convertir ce trafic, c’est mieux.

Les objectifs sont une fonctionnalité très puissante de Google Analytics qui vous permettent de détecter quand un internaute a eu le comportement que vous attendez de lui.

Par exemple, quand il a acheté l’un de vos produits. Ou lorsqu’il a complété le formulaire de contact pour vous envoyer un message. Ou lorsqu’il a demandé un devis. Ou cliqué sur une publicité. Bref : lorsqu’il a réalisé l’action que vous attendez de lui.

Pourquoi les objectifs sont-ils si importants ?

Parce qu’ils ne se contentent pas de compter quand un internaute accompli cette action. Ils vous permettent d’isoler dans votre compte Google Analytics les visiteurs qui ont réalisé cette action : afin que vous puissiez les étudier et en apprendre davantage sur eux.

D’où viennent la plupart des visiteurs qui convertissent ? Quelles sont les pages qu’ils consultent le plus souvent ? Viennent-ils d’un pays ou d’une région particulière ?

Toutes ces informations pourront vous aider à améliorer votre stratégie pour attirer un meilleur trafic, plus qualifié.

4/ Monter un tableau de bord pour suivre régulièrement l’évolution du trafic venu des moteurs de recherche

Ce n’est pas la tâche la plus amusante dans le référencement, mais elle a son importance : suivre chaque semaine (voire, chaque jour, en fonction de la taille de votre projet) l’évolution du trafic.

Pour détecter des changements brusques, comme une chute de trafic.

Pour vérifier que vos efforts portent leurs fruits.

Ou pour être informé si vous constater des effets de saisonnalité.

Google Analytics vous permet de composer vous-même un tableau de bord avec les indicateurs dont vous avez besoin.

On retrouve très souvent :

  • le nombre de sessions qui ont démarré depuis les moteurs de recherche
  • le nombre de conversions
  • l’évolution de la position moyenne de votre site dans les moteurs de recherche
  • le top des pages les plus consultées
  • etc.

Des outils comme Google Data Studio peuvent même vous aider à monter des tableaux de bord extrêmement puissants. Et sans aucune connaissance technique.

5/ Isoler dans Google Analytics les visiteurs qui sont entrés par un moteur de recherche

Vous savez probablement déjà que Google Analytics vous permet de filtrer les informations à l’écran pour n’afficher qu’une partie du trafic.

“Montre-moi uniquement les visiteurs qui ont réalisé un achat. Ceux qui venaient de France. Ce qui se sont connecté depuis un smartphone.”

Filtrer les visiteurs qui sont entrés sur votre site par un moteur de recherche devrait vous aider dans le référencement de votre site.

Cela vous permet de mieux comprendre ce type de visiteurs qui a peut-être un comportement très différent des visiteurs qui sont entrés par les réseaux sociaux ou par une newsletter.

Pour ce faire, il suffit d’utiliser l’un des segments par défaut qui existe déjà dans votre compte Google Analytics : “Trafic généré par les résultats naturels”.

Si vous avez un doute sur ce que sont les segments ou comment les utiliser, consultez simplement cet article : ”Les segments expliqués en 4 minutes

6/ Identifier les pages de votre site qui attirent le plus de trafic depuis les moteurs de recherche

Encore une information juteuse pour améliorer votre référencement : quelles sont les pages qui attirent naturellement du trafic vers votre site aujourd’hui ?

Qu’ont-elles de particulier ? Pouvez-vous les améliorer encore un peu pour aller plus loin et chercher plus de trafic ? A l’inverse, quelles sont les pages qui n’attirent pas beaucoup de trafic ? Examinez ces pages : à votre avis, pourquoi ne génèrent-elles pas de visiteurs ? Que pourriez-vous changer ?

Google Analytics ne pourra analyser à votre place ces pages pour déterminer la raison du faible trafic, mais il pourra vous indiquer les pages concernées : à vous de prendre le relai.

Pour trouver ces pages, rendez-vous dans “Comportement” > “Contenu du site” > “Page de destination”. Ensuite, pour n’afficher que les pages par lesquelles sont entrés les visiteurs venus des moteurs de recherche, activez le segment “Trafic généré par les résultats naturels” donc je vous parlais dans la section précédente.

7/ Identifier les pages les plus performantes de votre site

On vient de voir comment identifier les pages par lesquelles les visiteurs sont entrés sur votre site.

Cette tactique est légèrement différente. On va maintenant voir toutes pages confondues, quelles sont les pages les plus puissantes : vos top performers.

Il peut s’agir des pages les plus vues. Ou des pages sur lesquelles les visiteurs de votre site passent le plus de temps.

Ou encore les pages les plus vues par les visiteurs de votre site qui ont converti.

Petite vérification : voyez-vous bien la différence avec la tactique précédente ?

1/ Dans la première tactique, il s’agissait d’analyser les pages par lesquelles les visiteurs entrent le plus sur votre site.

Intérêt ⇒ Comprendre comment les visiteurs entrent sur votre site. Détecter les pages qui marchent bien. Améliorer les pages qui fonctionnent mal.

2/ L’idée maintenant est d’analyser toutes les pages de votre site pour comprendre celles auxquelles vos visiteurs réagissent le mieux

Intérêt ? Identifier les pages que vous devriez mettre plus en évidence sur votre site. Ce sont typiquement les pages que vous allez pousser à un visiteur qui vient d’arriver sur un article de blog et qui, à la fin de l’article, se demande quoi faire ensuite. Vous allez lui recommander cette page dont vous savez qu’elle fonctionne bien car les autres internautes qui l’ont consulté ont plus tendance à convertir ensuite.

Pour ce faire, on va se rendre dans le menu “Comportement” > “Toutes les pages”.

💡 Petite subtilité : pour identifier les pages les plus vues par les visiteurs qui ont converti, il va vous falloir créer et activer un segment qui vous montrera uniquement les visiteurs qui ont converti sur votre site (= un segment qui correspond à la formule « lors de la session, l’objectif X a été atteint »).

puis

8/ Identifier les autres sites qui ont envoyé du trafic vers le vôtre

L’une des clés du référencement encore aujourd’hui c’est ce qu’on appelle les backlinks. C’est-à-dire les liens provenant d’autres sites internet et qui pointent vers le vôtre.

Pourquoi sont-ils aussi importants ? Et bien parce que, pour Google, des liens qui pointent vers votre site internet sont un signe fort que d’autres webmasters ont trouvé votre site suffisamment qualitatif pour mériter d’être recommandé auprès de leurs propres visiteurs.

Par le passé, cette tactique a été abusée par de nombreux professionnels du référencement et Google est particulièrement vigilant aux abus. Il faut donc éviter de chercher à faire des backlink à tort et à travers. Cependant les backlinks restent une tactique viable (certains diront indispensable) pour assurer le référencement de votre site.

Et, cela tombe bien : Google Analytics va justement nous permettre d’identifier les autres sites internet qui envoient déjà du trafic vers le vôtre. Autrement dit : des sites qui ont déjà créé un lien vers le vôtre.

Peut-être pourriez-vous contacter les webmasters de ces sites pour obtenir un autre lien ? Ou peut-être que voir la liste de ces sites va vous donner des idées d’autres sites internet que vous pourriez contacter afin d’obtenir un backlink ?

Pour cela rendez-vous dans le menu “Acquisition” > “Source de trafic” et cliquez sur l’option “Referral”.

Si vous voulez en savoir plus sur cette option, consultez cet article : “Le Referral dans Google Analytics : c’est quoi, ça vient d’où et comment on l’utilise, concrètement”.

9/ Ajouter des annotations dans votre compte Google Analytics pour garder en tête les changements vous avez apportés à votre site

Travailler le référencement de votre site, ce n’est pas simplement créer des nouveaux contenus. Bien souvent, il s’agit surtout d’optimiser l’existant.

Pour que cette démarche soit vraiment efficace, vous avez besoin de comprendre, parmi les optimisations que vous avez apportée à votre site, lesquelles ont fonctionné.

Google Analytics permet justement de déposer des annotations dans votre compte pour que vous puissiez garder une trace de ce que vous avez optimisé, quand et pourquoi.

Exemple : si, dans 2 mois, vous constatez que le trafic a progressivement augmenté depuis la date d’aujourd’hui, vous pourrez aller consulter vos annotations pour vérifier si cela vient bien d’une action que vous avez mené (ou s’il s’agit d’un changement dans les comportement de votre audience).

10/ Mettre en place des alertes pour être prévenu automatiquement lors de certaines évolutions du trafic vers votre site

Google Analytics vous permet de programmer très facilement des alertes.

Si le trafic organique vers votre site évolue brusquement (dans le bon ou le mauvais sens). Si le taux de rebond sur certaines pages augmente. Si le taux de conversion s’effondre. Etc.

Vous pouvez recevoir un email immédiatement de Google Analytics, ce qui vous permettra d’être prévenu à temps et d’aller consulter votre site pour comprendre si vous devez intervenir pour réparer une urgence.

Trois conseils pour aller plus loin, si le référencement est vraiment une priorité pour vous

On vient de couvrir les utilisations les plus essentielles de Google Analytics pour travailler votre SEO.

Mais si le référencement est une grosse priorité pour vous, je voudrais vous laisser deux recommandations importantes.

1/ Comprendre les leviers à votre disposition pour travailler votre référencement est un bon début, mais avant de vous lancer dans quoi que ce soit, vous avez besoin de comprendre comment prioriser ces leviers dans votre cas particulier.

Je ne trouve pas les mots pour vous dire à quel point c’est important.

Il existe énormément de moyens et de tactiques pour améliorer le référencement d’un site.

  • en travaillant sur le contenu existant
  • en créant de nouveaux contenus
  • en améliorant le cadre technique
  • en allant chercher des backlinks auprès d’autres sites
  • en complétant les efforts de référencement par des démarches payantes (par exemple de la publicité dans les résultats des moteurs de recherche avec Adwords)
  • en améliorant la conversion des visiteurs
  • etc.

Le soucis est que l’on a tendance à se diriger vers les tactiques qui nous parlent personnellement (celles avec lesquelles on a des affinités). Ou vers celles qui nous paraissent plus accessibles.

Mais rien ne garantit que ce soit les tactiques dont votre site a besoin aujourd’hui.

Si vous avez sérieusement l’intention de développer le référencement de votre site, vous avez tout intérêt à vous former un petit peu au référencement : à comprendre comment il fonctionne.

Vous devez à tout prix éviter de vous précipiter sur les premières tactiques qui vous tombent sous la main (ou celles qui vous paraissent les plus faciles) et vous limiter à celles-là.

La première étape en référencement est de faire un audit pour comprendre quelles sont les faiblesses de votre site, quelles sont ses forces et quels sont les potentiels à exploiter.

Et ensuite seulement de choisir les tactiques.

Ce que vous venez de lire dans cet article, ce n’est qu’une série de tactiques. Prenez le temps de vous former au fonctionnement du référencement pour mieux comprendre quelles sont les tactiques les plus intéressantes à utiliser dans votre cas précis, auprès de votre audience et sur votre site.

2/ L’outil ne fait pas le professionnel, mais à partir d’un certain niveau de difficulté et de concurrence, vous allez avoir besoin de vous appuyer sur certains outils

Si vous avez vraiment besoin d’assurer le référencement de votre site, que c’est un projet vital pour vous, envisagez très vite d’investir dans des outils complémentaires à Google Analytics.

Si vous avez peu de budget, je vous recommande Ubersuggest qui va vous permettre d’identifier les mots-clés qui ont du potentiel et d’auditer automatiquement votre site (pour comprendre les problèmes techniques qui méritent d’être réparés afin de faciliter l’indexation de votre site par les moteurs de recherche).

Si vous avez le budget, intéressez-vous aux autres outils bien connus du secteur comme SEMrush, Ahref, Moz et consort.

3/ Ne focalisez pas tous vos efforts sur le fait de générer du trafic et du volume

Assurez-vous que vous générez le bon type de trafic : que les visiteurs que vous générés convertissent bel et bien.

Il est important de procéder par étapes : si aujourd’hui vous n’avez absolument pas de trafic sur votre site, cela ne sert à rien de travailler sa capacité à convertir les visiteurs (concentrez-vous sur “attirer du trafic”). Mais une fois que vous aurez lancé la machine, faites attention à votre site et assurez-vous qu’il convertisse bien une partie satisfaisant de trafic que vous lui envoyez.

Bonne chance !

L’article n’a pas répondu à votre question ? Posez-la moi, je vous réponds gratuitement

Vous repartez avec une réponse personnalisée, et moi avec une occasion de compléter cet article.

Poser votre question