Les événements dans Google Analytics : mode d’emploi

Les événements dans Google Analytics : mode d’emploi

Les événements sont un mécanisme très important de Google Analytics.

Je m’explique.

L’installation de base de Google Analytics (= « mettre le code de tracking sur chaque page de votre site« ) vous fournit déjà plusieurs informations intéressantes… Mais les informations réellement actionnables ne viennent qu’une fois que vous avez paramétré des objectifs.

En gros, une fois que vous avez indiqué à Google Analytics exactement ce que vous attendez de votre site. L’action type que vous espérez que vos visiteurs vont réaliser.

Que viennent faire les événements dans tout ça ? Et bien les objectifs ont leurs limites.

Vous pouvez déclencher un objectif à chaque fois

  • qu’un visiteur se rend sur une page précise de votre site (généralement la page de confirmation d’un envoi de formulaire… au hasard de demande de devis ou de rendez-vous)
  • qu’un visiteur à passé un certain temps sur votre site
  • qu’un visiteur a vu certaines pages dans un certain ordre
  • etc.

Mais vous êtes coincé dès que vous voulez aller plus loin.

Par exemple, si vous voulez utiliser comme objectif :

  • « à chaque fois qu’un visiteur a cliqué sur un bouton (au hasard, un call to action à la fin d’un article de blog) »
  • « à chaque fois qu’un visiteur a téléchargé un PDF »
  • « à chaque fois qu’un visiteur a commencé à regarder une vidéo ».

Eh bien c’est la que les événements interviennent.

Comment fonctionnent les événements ?

Les événements fonctionnent grâce à du code que vous allez ajouter sur les pages de votre site et qui va permettre à Google Analytics de comprendre “Attention, cette action en particulier doit être surveillée de près”.

Pas de panique si vous ne savez pas mettre les mains dans le code : il existe des solutions (que l’on va voir un peu après) pour assurer le tracking des événements, même si vous ne savez pas développer.

Pour chaque événement à suivre, vous allez préciser via le code quatre informations qui vont aider Google Analytics à comprendre l’événement en question.

Les deux premières sont obligatoires : vous en avez besoin pour que l’événement fonctionne.

1/ L’action, c’est-à-dire très concrètement l’action qui a été réalisé (par exemple lire la vidéo, télécharger le PDF, cliquer sur le bouton “s’inscrire”, compléter le formulaire, etc.)

2/ La catégorie qui vous permet de regrouper ensemble des événements qui appartiennent à un même groupe.

Vous pourriez par exemple avoir, pour la catégorie “newsletter”, les actions suivantes :

  • a cliqué sur le bouton “La newsletter” pour faire apparaître la pop-up
  • a complété les informations pour s’inscrire à la newsletter
  • a téléchargé le contenu bonus offert avec la newsletter
  • etc.

Pour des raisons de lisibilité, bien entendu vous allez probablement opter pour des labels beaucoup plus courts comme “pop-up-register” et “download” dans la catégorie “newsletter”.

Les deux autre informations sont facultatives.

3/ Le libellé vous permet de préciser et de donner du contexte sur l’action. Si on reprend notre exemple de newsletter, on pourrait utiliser des libellés différents pour définir les différents types d’encarts qui permettent de s’inscrire :

  • en bas des articles de blog
  • dans la barre latérale du blog
  • sur la page d’accueil
  • etc.

4/ La valeur enfin vous permet… eh bien de préciser une valeur, comme vous vous en doutez. Par exemple, si vous voulez attribuer des points ou une valeur monétaire en euros à chaque évènement.

“Un visiteur qui laisse son email vaut 150 euros.”

Comme avec les objectifs, cela peut vous aider à voir directement dans Google Analytics le retour sur investissement de vos campagnes payantes.

“Minute. Il n’y a pas de paramètres pour identifier la page sur laquelle se produit l’événement ?”

Non : la bonne nouvelle, c’est que Google Analytics fait ça tout seul comme un grand.

Vous avez juste à préciser l’action et la catégorie. Une fois que vous avez paramétré correctement les événements, vous allez pouvoir retrouver la page sur laquelle il se sont produits dans la rubrique “Comportement” > “Evénements” > “Pages”.

Vous aurez en prime la possibilité de répartir ces événements par catégorie ou par action.

Et dans le menu “Administration” qui vous permet de configurer les objectifs, vous allez pouvoir créer de nouveaux objectifs basée sur les événements que vous avez créés.

“Parfait. Mais comment est-ce qu’on fait pour ajouter des événements sur le site quand on ne sait pas coder ?”

On va pour cela utiliser le service Google Tag Manager.

Comme Google Analytics, c’est un service proposé gratuitement par Google, mais qui lui va vous aider à déployer des codes de tracking sur votre site : qu’il s’agisse du code de tracking de Google Analytic ou des codes qui vont permettre de suivre des événements (voire même des codes de tracking pour d’autres services en ligne comme Hotjar).

La première étape, c’est donc d’installer Google Tag Manager sur votre site

La méthode est exactement la même que celle que vous avez utilisée pour installer Google Analytics sur votre site : un bout de code que vous allez copier et coller sur page de votre site.

Une fois fait, vous pouvez vous connecter au service en ligne de Google Tag Manager et, directement depuis ce service, déployer de nouveaux “tags” (c’est à dire de nouveaux codes de tracking).

Pour ce faire, on va voir deux méthodes

  • (facile) Déclencher un événement quand un internaute clique sur un lien présent sur votre site (lien pour aller vers une autre page de votre site ou du web, lien vers un .pdf, etc.)
  • (intermédiaire) Déclencher un événement quand un internaute clique sur un élément de votre site, quel qu’il soit (qu’il s’agisse d’un lien ou non)

Commençons par la plus simple : les clics sur un lien.

Créer un événement au clic sur un lien dans Google Tag Manager

Ok : imaginons par exemple que vous voulez savoir combien de personnes ont téléchargé un fichier .pdf que vous proposez sur la page suivante de votre site : www.monsite.com/toutes-nos-ressources.

Pour y arriver, on va créer dans Google Tag Manager deux composants différents.

  • Une balise événement : l’événement que l’on veut traquer et les informations qu’il faut envoyer à Google Analytics quand il se produit (action, catégorie, etc.)
  • Un déclencheur qui va aider Google Tag Manager à comprendre quand est-ce qu’il doit déclencher la balise événement.

Commençons par le déclencheur parce que vous allez en avoir besoin pour paramétrer la balise événement.

Dans Google Tag Manager, cliquez sur “Déclencheurs” et sur “Nouveau”

Donnez un nom à ce déclencheur, par exemple “Déclencheur – PDF” et cliquez sur le bloc et cliquez sur l’encart “Configuration du déclencheur” pour le paramétrer.

Choisissez le type de déclencheur “Clic” > “Lien uniquement”

Utilisez la configuration suivante (au besoin, cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Enregistrez et revenez à la page d’accueil de Google Tag Manager.

Parfait ! On va maintenant créer le deuxième composant : la balise d’événement.

Cliquez cette fois sur “Balises” et sur “Nouveau”.

Donnez-lui un titre et cliquez sur l’encart “Configuration de la balise”.

Choisissez le type de balise “Google Analytics : Universal Analytics”.

Utilisez la configuration suivante (là encore, au besoin, cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Descendez et cliquez maintenant sur l’encart “Déclencheur”. Choisissez le déclencheur que l’on a créé tout à l’heure.

Enregistrez votre balise et revenez à la page d’accueil de Google Tag Manager.

Il ne reste plus qu’à publier cette balise (= la rendre opérationnelle) en cliquant sur le bouton “Envoyer” situé en haut à droite.

L’événement va être très rapidement activé sur votre site.

Vous pourrez suivre cette information dans Google Analytics, dans “Comportement” > “Evénement” et vous en servir pour créer nouveau objectif dans le menu “Administration”.

“Ok, tout ça c’est bien joli, mais comment est-ce que je fais, moi, si j’ai besoin de tracker un événement qui ne se produit pas au clic sur un lien ? Par exemple, un clic sur un bouton qui ouvre une pop-up ?”.

Comment créer un événement sur un élément qui n’est pas un lien ?

Cette méthode là sera compliquée si vous ne vous y connaissez pas du tout en html et si vous ne savez pas ce qu’est un sélecteur CSS : si c’est votre cas, je vous la déconseille car vous avez un risque élevé de vous tromper.

Vous pouvez toujours vous débrouiller par vous-même, mais vous courrez le risque de vous tromper et d’avoir de la data fausse, ce qui peut entraîner de grosses erreurs dans vos décisions.

Je vais tout même vous la présenter dans les grands ligne pour que vous puissiez avoir un ordre d’idée de ce qu’il est possible de faire.

Une partie du code de votre site internet est logiquement en html et en css : deux langages qui se présentent tout simplement comme des balises qui encadrent les contenus sur votre site tels que les images ou les vidéos.

L’idée, dans cette seconde méthode, c’est d’identifier une classe ou une id (= une étiquette à l’intérieur du code qui va permettre d’identifier précisément un élément dans la page) et d’utiliser les clics sur cette classe ou cette id plutôt que des clics sur un lien.

Dans la capture d’écran ci-dessus, vous pouvez par exemple voir que le début de l’article du blog est dans une balise “Div” qui utilise la classe “entry-content”.

La méthode est donc exactement la même que celle que l’on vient de voir, mais au lieu d’utiliser l’option “Clic” > “Liens uniquement” au moment de créer le déclencheur, on va cette fois utiliser l’option “Clic” > “Tous les éléments”.

Pour aller encore plus loin avec les événements

Avec les événements, vous pouvez même aller jusqu’à tracker le scrolling dans les pages de votre site (“Activer l’événement X à chaque fois qu’un visiteur descend à plus de 30% de cette page) ou lorsqu’un visiteur commence à regarder une vidéo sur votre site.

Vous pouvez même vous mettre à tracker des événements personnalisés que vous avez montés de tout pièces.

Mais ce sont des techniques qui demandent une expertise en code un peu plus poussée.

Si vous avez des besoins avancés en termes de tracking ou que vous avez un volume important d’événements à suivre, vous avez tout intérêt à vous faire accompagner par un professionnel pour éviter les risques d’erreur… ou pour tout simplement éviter d’augmenter inutilement les temps de chargement de votre site.

Comme toujours, soyez pragmatique !

L’article n’a pas répondu à votre question ? Posez-la moi, je vous réponds gratuitement

Vous repartez avec une réponse personnalisée, et moi avec une occasion de compléter cet article.

Poser votre question